coouvrir-differents-artistes

coouvrir differents artistes

Seven Pines is a project of Eric Roger (Sol Invictus, l’ Orchestre Noir, …), this second album starts after the visit of her venenous garden with a nightmarish and symphonic music. Nympholept continues the exploration of the fascinating World of Fand, beautifull, strange, dark, and reflects the schizophrenia of Eric Roger.

Twilight falls and Fand sings her song of immortal love enchaining the ears of her earers forever. The first 1000 copies are released with a bonus cd in a double digipack
A regular edition is also available in jewel case.

Après un premier album sorti en septembre 2000 chez Sacral Prod, HEGEMON revient en force avec un second album plus abouti, varié et technique. « By this, I conquer » est composé de 9 titres dévastateurs combinant le Black metal le plus froid et traditionnel avec des éléments Death plus modernes. La production particulièrement puissante, les arrangements soignés (Guitares acoustiques nombreuses, cornemuse, voix alternées…) font de cet album une création à part de la scène black actuelle.

HEGEMON s’est formé fin 1995 avec un line up qui restera le même jusqu’à présent. Après une démo en 1997 écoulée à plus de 1500 exemplaires, le groupe sort « Chaos supreme » en 2000. HEGEMON fait aussi quelques apparitions scéniques appréciées mais rares. En effet, le line up est constitué de musiciens déjà établis depuis quelques années dans d’autres groupes hexagonaux et les concerts sont rarement possibles.

2002, « By this, I conquer » permet au groupe de s’affirmer dans une voie épique et guerrière qui devient plus personnelle. Les membres eux même s’apparentent plus à une formation de War metal que de Black pur, les textes ne traitant pas d’occultisme mais de la guerre en général, des conflits entre les hommes depuis la nuit des temps, avec une affection particulière pour le moyen âge. HEGEMON n’a jamais voulu être affilié à quelque scène que ce soit, seule la musique compte, ce qui explique le mystère entourant ses membres…

Gaë Bolg, a project by Eric Roger (Sol Invictus, L’Orchestre Noir, Skald, Seven Pines), has in very short time become one of the most collectable projects in the neo-folk / orchestral scene and all releases are almost impossibly to be found.
After the two first limited (and long deleted) albums ‘John Barleycorn must die’ and ‘Tintagel’, and one album under the name SEVEN PINES (‘The Garden of Fand’), Gaë Bolg, accompanied by his feasting monks, returns with his eagerly expected new album ‘La Ballade de l’Ankou’.

Eight tracks, eight medieval texts that render tribute to l’Ankou, a figure from ancient Britanny myhtologic tradition, that protects from the dead. ‘La Ballade de l’Ankou’ is a collection of triumphant marches (‘La veuve’), orchestral and lyric folk (‘Testament’, ‘La meute’), medieval peplum (‘Prière pour le roi mort’, ‘Morz trai ton cor’), forgotten rituals (‘Danse’) and slow symphonic processions (‘Cérémonial’, ‘Les adieux du lépreux’) where walls of trumpets, choirs and percussion support heroic and pompous vocals in an irresistible way. Welcome to the Kingdom of Fand !!!

This extraordinary work will be released in two different formats :

– Extremely limited edition BOX-SET, that opens up into the shape of a cross, including the regular Digipak CD and a second, EXCLUSIVE 7-tracks CD (6 exclusive tracks + 1 remix), strictly limited to 476 numbered copies.
– Regular version, 6 panel-Digipak and 8 pages Booklet.
All texts and images for these two releases were hand-written in medieval style. Let medieval times revive !!!

Gaë Bolg and the church of Fand – La Ballade de l’Ankou
Eric Roger project (Sol Invictus, L’orchestre noir, Skald, Seven Pines)

Après les deux premiers albums « John Barleycorn must die » et « Tintagel », tous deux épuisés depuis déjà fort longtemps, et un album sous le nom de Seven Pines (« The Garden of Fand »), Gaë Bolg accompagné de ses fidèles moines ripailleurs est de retour avec son tant attendu nouvel album « La ballade de l’Ankou ».

Huit titres, huit textes médiévaux qui rendent hommage à l’Ankou (figure tutélaire de la mort dans la tradition bretonne), « La ballade de l’Ankou » est un ensemble de marches triomphales (« La veuve »), de folk orchestral et lyrique (« Testamment », « La meute »), de peplum médiéval (« Prière pour le roi mort », « Morz trai ton cor »), de rituels oubliés (« Danse ») et de lentes processions symphoniques (« Cérémonial », « Les adieux du lépreux »), où moultes trompettes, cors et percussions soutiennent irresistiblement d’héroiques vocaux.
Bienvenu au royaume de Fand !!!

2 versions :
– Edition Limitée Box s’ouvrant en forme de croix avec 2ème CD 7 titres (6 inédits et 1 remix) limitée à 476 copies.
– CD digipack 3 volets, chaque texte et image ont été entièrement réalisés à la main dans le plus pur style médiéval.